Les Toubles Dys, qu’est-ce que c’est ?

Les troubles Dys correspondent à des dysfonctionnements cérébraux classés comme ci-dessous :

DYSlexie /lecture ; DYSpraxie /geste ; DYSgraphie /l’écriture et dessin ; DYScalculie /l’apprentissage du calcul ; DYSorthographie /l’apprentissage de l’orthographe ; DYSphasie /langage.

Ces dysfonctionnements entraînent des difficultés se situant au niveau des équipements neurocognitifs telles que :

  • déchiffrage (confusions, inversions, lecture saccadée, non comprise…)

  • compréhension (sens non saisi ou en partie ; trop d’attention pour déchiffrer au détriment de la construction du sens)

  • l’attention

  • mémorisation

  • notion spatio-temporel,

  • séquentialisation (planification chronologique des actions et du travail )

  • organisation du travail et du matériel

  • abstraction

Il s’agit d’un handicap invisible sans histoire particulière ni déficit sensoriel et intellectuel ni trouble du comportement et de la relation.

Le public concerné

Les élèves accueillis dans ce dispositif bénéficient d’une notification MDPH « ULIS TSLA » qui stipule les aides nécessaires aux BEP de l’élève : ULIS TSLA, utilisation d’un matériel comme un ordinateur, AVS…

Les élèves « Dys », font partie intégrante de la classe de référence dans laquelle ils sont inscrits, ils suivent le même programme et participent à l’ensemble des cours pour lesquels ils sont autonomes avec des aménagements. Une AVS les accompagnent, pour les prises de notes notamment, dans certaines disciplines. Les élèves sont regroupés entre eux, en petit effectif, avec leur professeur spécialisé pour les Mathématiques et le Français avec la même exigence de programme réalisé. Seules les méthodes et rythmes diffèrent.

L’ULIS « DYS »

Le dispositif ULIS TSLA (Troubles Spécifiques de l’acquisition du Langage et des apprentissages) accueille des élèves présentant des Troubles « Dys » depuis septembre 1999. Les professeurs de l’ensemble des disciplines ont été sensibilisés à la signification et à l’aménagement des BEP (Besoins Éducatifs Particuliers) et sont impliqués dans l’adaptation des moyens mis en place pour ces élèves.

Deux enseignantes spécialisées coordonnent ce dispositif, elles ont chacune la responsabilité de deux niveaux de classe. Leurs tâches sont multiples :

1. L’enseignement des disciplines fondamentales (Mathématiques et Français) hors classe de référence ET l’apport d’une aide personnalisée sur des heures spécifiques d’AP, prévues dans l’emploi du temps. (minimum 2H/sem.) sont impératives afin d’apporter les aides et progrès dans les difficultés citées plus haut.

2. Auprès de l’équipe éducative :

  • Mettre à disposition un classeur « Ulis » faisant mention des listes des élèves du dispositif notifiés par la MDPH et de leur besoins. Support : le Projet Personnel de Scolarisation (PPS).

  • Fournir à chacun un dossier explicite sur les troubles Dys. Et sur les conseils d’aménagements et fonctionnement .

  • Veiller à la bonne adaptation collective  des allègements des devoirs (code couleur sur le cahier de texte), des évaluations en présentation et contenu, des présentations séquentielles des séances.

3. Auprès des AVS ou ASE :

Organiser leurs emplois du temps faisant mention des aides spécifiques ciblées ; individuelles ou collectives.comme les aides humaines.

4. Auprès de la MDPH et des familles :

  • Élaboration et rédaction du PPS – signés par le Directeur de l’Établissement, la famille, l’élève et l’enseignante spécialisée.

  • Mise en place des ESS (Équipe de Suivi de Scolarité) en réunissant l’équipe pédagogique afin de dresser un bilan objectif et constructif sur les aides en place et modifications éventuelles (support : Gevasco, PPS, Bilan pédagogique). Un compte rendu rédigé par la référente MDPH est communiqué à l’issus de cette réunion.

5. Auprès des partenaires :

Entretien des liens indispensables avec les intervenants spécialistes (orthophoniste, ergothérapeute, psychomotricien, psychologue…)

3 documents à votre disposition :